Jonathan Sadowsky,

L’empire du malheur

Une histoire de la dépression

Cet ouvrage propose une analyse à la fois accessible et sophistiquée du phénomène difficilement saisissable que constitue la dépression. Accessible, parce que, sans présupposer de connaissances préalables, il expose les problèmes de définition posés par cette maladie qui a connu différents noms et caractérisations selon les périodes historiques et les cultures. Sophistiquée, parce que l’auteur insiste sur la construction de la dépression comme maladie.

Cette attention épistémologique, conjuguée à la grande variété des sources mobilisées – des traités psychiatriques aux récits autobiographiques –, confère à l’approche de Jonathan Sadowsky sa richesse et sa densité. Sous sa plume se trouve ainsi restituée la longue histoire de la dépression : l’apparition de ses différents avatars (comme l’acedia médiévale et la mélancolie), la naissance de la psychanalyse et des psychothérapies, le développement des diagnostics de dépression dans la période de l’après-guerre, et enfin l’essor, à partir des années 1980, de médicaments comme le Prozac. Il en résulte une somme indispensable pour cerner une maladie dont souffrent des millions de personnes dans le monde.

Traduction : Julie Maistre,
Couverture © Sylvain Lamy