Fredric Jameson,

Archéologies du futur

Le désir nommé utopie et autres sciences-fictions

Tantôt dénigrée pour sa loufoquerie, tantôt assimilée à un « totalitarisme » qui broie les individus, l’utopie a toujours subi le feu nourri des critiques. C’est oublier qu’avant d’être programme, elle est désir : révolte contre les injustices spécifiques de ce monde et aspiration à la transformation radicale de ce qui existe. L’une des grandes réussites de l’idéologie dominante est de la rendre non seulement impossible, mais, surtout, indésirable. À l’heure où le système capitaliste s’enlise dans d’incessantes crises, il est urgent de renouer avec le sens… → Lire la suite

Magali Bessone, Matthieu Renault,

W. E. B. Du Bois

Double conscience et condition raciale

« Quel effet ça fait d’être un problème ? » Quel effet ça fait d’être à la fois Noir et Américain, quand les deux termes sont supposés contradictoires ?C’est à travers l’examen de la notion de « double conscience », clé de l’expérience subjective des Noirs américains, que les auteur·ice·s nous invitent à découvrir l’œuvre magistrale et multiforme du grand intellectuel afro-américain W. E. B. Du Bois, né en 1868, peu après la fin de la guerre de Sécession, et mort en 1963, à la… → Lire la suite

Jean-Baptiste Vuillerod,

Theodor W. Adorno

La domination de la nature

Theodor W. Adorno (1963-1969) est l’un des principaux représentants de la première génération de l’École de Francfort. Il est reconnu comme l’un des plus grands philosophes du xxe siècle. En France, en particulier, son œuvre fait actuellement l’objet d’un regain d’intérêt indéniable.L’ouvrage Theodor W. Adorno. La domination de la nature propose à la fois une introduction à sa pensée et une actualisation de celle-ci au prisme des débats contemporains en écologie politique. Le thème de la domination de la nature permet de tracer une transversale… → Lire la suite