China Miéville,

Octobre

L'aventure de la révolution russe

Avec Octobre, le romancier China Miéville entreprend de raconter le moment décisif que fut la Révolution russe, à l’occasion de son centenaire. En février 1917, la Russie était une monarchie autocratique et arriérée, enlisée dans la guerre ; au mois d’octobre, après deux révolutions, elle devient le premier État ouvrier, à l’avant-garde d’une révolution mondiale. Comment un tel bouleversement a-t-il pu s’accomplir ? Adoptant une perspective panoramique, couvrant aussi bien les grandes villes, Saint-Pétersbourg et Moscou, que les petits villages les plus reculés du tentaculaire… → Lire la suite

Eva Debray, Frédéric Lordon, Kim Sang Ong-Van-Cung,

Spinoza, les passions du social

Cet ouvrage entend mettre en évidence les ressources effectives que recèle la pensée spinoziste pour les sciences sociales. Plus qu’à mettre en exergue l’intérêt que présente la pensée de Spinoza et d’expliciter les convergences possibles entre certains de ses aspects et des analyses menées en sciences sociales, il vise à souligner ce que cette philosophie peut réellement apporter à ces dernières. Les différentes contributions de ce collectif montrent donc comment la pensée spinoziste offre des éléments d’analyse qui permettent de résoudre des problèmes propres aux… → Lire la suite

Wendy Brown,

Défaire le dèmos

Le néolibéralisme, une révolution furtive

Le néolibéralisme ne doit pas être conçu comme une doctrine ou une politique économique, mais comme une logique ou une rationalité qui s’est progressivement emparée des États. Son mode opératoire consiste à introduire partout les valeurs du marché pour transformer toute chose et tout être en entité économique. Alors que le libéralisme traditionnel définissait un domaine propre de l’économie de marché, le néolibéralisme tend vers l’économisation intégrale de la vie. Wendy Brown ­l’illustre brillamment en étudiant, par exemple, les récentes transformations du droit et du… → Lire la suite