Herman Melville,

Billy Budd Matelot

Billy Budd a pour figure centrale un matelot à la beauté éclatante, enrôlé de force sur un vaisseau de la marine britannique à l’époque de la Révolution française, qui doit successivement faire face à la haine inexpiable que lui voue Claggart, le maître d’armes chargé de la police de l’équipage, et à la justice inflexible du commandant du navire, le capitaine Vere. Dans ce récit, traversé par un homo-érotisme évident, décrivant des relations de pouvoir saturées dans un univers exclusivement masculin, Melville met en scène, avec le personnage de Billy Budd, une Antigone moderne qui, dans l’adversité, est frappée de mutisme.

Cette nouvelle traduction s’efforce de rester au plus près de la langue si singulière de Melville, de ne pas lui substituer la « belle » langue de la traduction, et de restituer pour le lecteur francophone sa beauté baroque, sans effacer ce qui dans le texte souligne sa dimension politique et le désir homosexuel qui le parcourt. Elle s’appuie de plus sur une version originale du texte, qui rend compte de son caractère inachevé, et est suivie d’une postface ainsi que de nombreuses notes éclairant les allusions et références qui ponctuent le récit.

Traduction : Jérôme Vidal,