Devenir Média — Olivier Blondieau

Olivier Blondeau, Laurence Allard,

Devenir média

L’activisme sur Internet, entre défection et expérimentation

La politique sortira-t-elle indemne de sa confrontation à Internet ne servant qu’à « outiller » la démocratie ? Au-delà d’une approche étroite pour laquelle un outil technologique ou un média viserait à « ré-enchanter la démocratie », ce livre tente de montrer qu’Internet apparaît surtout comme un espace d’expérimentation politique articulant constamment « la rue et le cyberespace ».

Pour toute une série d’activistes de par le monde, tous orphelins de la politique (altermondialistes, militants de la cause des sans-papiers, mouvements écologistes et anti-consuméristes, activistes de l’anti-copyright ou du logiciel libre, etc.), Internet constitue un véritable laboratoire dans lequel on cherche moins à « faire mal » et à « faire nombre » qu’à « faire sens ». Ce laboratoire d’expérimentation politique – dans lequel chacun cherche à « maîtriser sa parole de bout en bout » – permet de renouveler les causes, de reconfigurer les répertoires d’action de l’action politique, leurs intrigues narratives et leurs dramaturgies esthétiques au point que l’on peut parler d’un véritable « médiascape » dans lequel se construit un nouvel imaginaire politique à l’échelon mondial.

Croisant les apports de la science politique et de la communication, de la sociologie pragmatique et des théories critiques de l’action collective, cette somme s’attache à récapituler les grandes étapes de l’activisme sur Internet au cours des dix dernières années (1995-2005) dans différentes régions du monde et à les situer dans leurs héritages culturels et historiques, du cinéma expérimental aux expériences des radios pirates en passant par les tactical media ou les situationnistes.