Joan W. Scott,

La politique du voile

La Politique du voile étudie de façon claire, pédagogique et dépassionnée l’histoire des controverses suscitées par le voile islamique en France depuis la fin des années 1980. De quoi ces débats sont-ils le symptôme ? Pourquoi ce vêtement provoque-t-il autant d’émoi ? Comment a-t-il pu apparaître comme une menace pour la République ?
Avec un grand sens de la nuance, Joan W. Scott s’attache à démêler les différentes significations sociales associées au voile : elle montre que ce dernier est inséparable de la construction d’un « problème immigré » dans les années 1980, lui-même lié à la mémoire de la décolonisation, d’une part, et, d’autre part, à la montée conjointe du chômage et du Front national. Selon l’historienne, le voile, diversement perçu comme la marque d’une soumission des femmes aux hommes, d’une attitude hostile à la laïcité, voire d’une arriération sociale et politique, se révèle le signe de l’échec de l’intégration des immigrés d’Afrique du Nord, qui se trouvent assignés à une position « liminale », à la fois intérieure et extérieure à la République. Ainsi, par une sorte de choc en retour, interroger le voile revient à interroger une République que beaucoup voudraient aujourd’hui figer dans une identité (sexuelle, religieuse, ethnique) homogène.

Traduction : Joëlle Marelli, Rita Sabah,
Couverture © Sylvain Lamy