Jonathan I. Israel — Les Lumières radicales

Jonathan Israel,

Les Lumières radicales

La philosophie, Spinoza et la naissance de la modernité (1650-1750)

Dans ce livre, à la fois synthèse encyclopédique et programme de recherche novateur, Jonathan Israel propose de réviser en profondeur notre représentation des Lumières et de la modernité : il nous invite tout d’abord à considérer comme un ensemble la période qui va de l’âge d’or du rationalisme classique au Siècle des Lumières, à ne pas limiter notre regard à la France et à l’Angleterre, autrement dit aux deux pays qui se disputent habituellement le rôle de centre géographique et historique des Lumières, mais à l’étendre à toute l’Europe, et à ne pas nous en tenir aux grandes figures qui peuplent le plus souvent le panthéon des manuels d’histoire et de philosophie ; surtout, il analyse les effets de l’onde de choc durable provoquée en Europe par l’œuvre de Spinoza : pour Israel, pendant un siècle et demi, l’Europe a été travaillée en profondeur par le spectre du spinozisme. Le « spinozisme », cette constellation transeuropéenne de penseurs radicaux, a ainsi selon lui contribué de façon décisive, par son travail de sape des autorités établies, à définir de manière polémique la modernité qui est encore la nôtre. C’est donc une histoire alternative des origines de l’Europe contemporaine que nous donne à lire Jonathan Israel.

Traduction : Pauline Hugues, Charlotte Nordmann, Jérôme Rosanvallon,