Kristin Ross,

Rimbaud, la Commune de Paris et l’invention de l’histoire spatiale

« Tout, chez Rimbaud – sa jeunesse, sa classe sociale, ses origines provinciales, son extrême ambivalence face à l’idée de trouver une vocation ou de fonder un foyer, sa haine de l’ »être poète » –, suggère que l’on ne saurait le comprendre seulement en lisant son œuvre. Il faut essayer de comprendre les personnes et les choses qui l’entouraient, et de l’envisager, lui, non comme un corps individuel mais comme une personnalité à moitié fondue dans la masse. Comme quelqu’un qui arpentait plusieurs mondes à la fois, quelqu’un à qui « plusieurs autres vies semblaient dues », quelqu’un qui, dans cette conjoncture historique particulièrement instable, où les travailleurs parisiens avaient pris en main leur orientation politique, fit le choix, du moins pendant quelques années, d’écrire de la poésie. À la différence de Flaubert et de Mallarmé, la vie de Rimbaud ne fut pas une vie d’artiste. »    K.R.

Traduction : Christine Vivier,
Couverture © GR20